CoLabplateformes digitales

Événement CoLab : Aller en Suisse alémanique en tant que plateforme digitale romande

By: GENILEM | septembre 17, 2019 | 3 min de lecture

Mercredi 4 septembre, GENILEM et la CVCI réunissaient les fondateurs de plateformes digitales romandes pour échanger sur une problématique commune : aller en Suisse alémanique.

Pour alimenter le débat, quatre représentants de plateformes digitales déjà implantées outre-Sarine ont partagé leur expérience : Boris Siegenthaler de Infomaniak, Marc Aeschlimann de Smood, Fabio Monte de QoQa et Geoffrey Moret de Kapaw.

En présence d’une quarantaine d’entrepreneurs du domaine, les discussions ont démontré que le partage d’expérience sur ce sujet est indispensable tellement les erreurs sont fréquentes, et notamment que l’on ne va pas en Suisse alémanique mais que l’on s’y infiltre. Pour réussir sur ce marché foncièrement différent, l’entreprise romande doit prouver sa crédibilité, voire sa « suissitude ».

Voici un résumé des expériences vécues et les principaux conseils à retenir de ce CoLab:

Recruter localement, un vrai défi

Nos quatre intervenants sont unanimes : dans un contexte de plein emploi, employer les bonnes personnes sur place est difficile. Les employés alémaniques ont tendance à favoriser le confort et une bonne balance vie professionnelle/vie privée, plutôt que la recherche d’un challenge. Leur conseil : engager les jeunes à la sortie de leurs études, participer aux salons professionnels…

Rester proche de ses concurrents  

Il y a beaucoup à gagner à rencontrer ses concurrents, à les observer et entretenir une relation. Pour la compréhension du marché et pour générer de nouvelles idées. Mais aussi pour les opportunités de rachat qui peuvent en découler et ainsi soutenir sa croissance.

Considérer la Suisse alémanique comme un nouveau pays

En Suisse alémanique, les consommateurs font davantage confiance aux entreprises présentes de longue date. C’est pourquoi le nouvel arrivant doit prouver sa crédibilité, générer de la confiance. Selon un intervenant, cela passe par l’engagement d’équipes locales, par l’écoute et la prise de temps pour comprendre les consommateurs locaux. « Il faut accepter de tout reconstruire ».

A titre d’exemple, lorsque QoQa est entré sur le marché alémanique, l’entreprise a d’abord pensé que le buzz suffirait en comptant sur de grosses opérations publicitaires dans les gares. Mais le bouche à oreille des bons plans tel qu’on le connait en Suisse romande ne fonctionne pas de la même façon outre-Sarine. Aussi, la reprise et la traduction simple des descriptions de produits, empreintes d’humour romand, a été un échec. Il a fallu réécrire tout le contenu, par des locaux, avec leur propre sensibilité. Dès lors, la plateforme a créé des partenariats avec des marques connues et appréciées localement (Sunrise, Swiss) pour gagner la confiance du public alémanique.

Autre conseil : mettre en avant que l’entreprise est née en Suisse, afin d’atténuer la méfiance des consommateurs face à ce nouvel interlocuteur.

De l’importance d’être sur place physiquement

Tous les intervenants reconnaissent les avantages à être physiquement sur place. En se focalisant sur la relation concurrent et client, on gagne du temps et en résultats.

Si pour l’un des intervenants, une présence fréquente suffit, celle-ci doit être accompagnée d’une forte autonomisation des employés locaux. Pour la majorité, il est fortement déconseillé de gérer la Suisse alémanique depuis son bureau romand, mais recommandé de déménager et d’investir du temps à la construction de l’équipe locale.

___

A propos des événements CoLab

Les CoLab sont des événements de partage d’expérience entre entrepreneurs d’un même domaine d’activité. Ils ont été initié par l’association GENILEM à la fin 2018 en collaboration avec différents partenaires, persuadée que les entrepreneurs ont fort à gagner de rencontres régulières entre pairs. Ainsi après des sujets comme la levée de fonds, la dépendance à Google ou la fixation de son prix, les responsables de plateformes digitales se réunissaient ici pour la quatrième fois autour d’une thématique les concernant. Sous la même forme, d’autres CoLab ont été organisés à l’attention des détaillants et des responsables d’innovation. Vous désirez en faire partie ou en savoir plus ? Contactez Cyril Déléaval: cyril.deleaval@genilem.ch.