Actualités

Témoignage d’un candidat : TopoTop Climbing

By: GENILEM | mai 22, 2020 | 3 min de lecture

Passionné d’escalade et cofondateur de TopoTop Climbing, Sébastien Wenger a intégré le programme d’accompagnement de GENILEM en mars 2020. Il raconte son expérience.

En emportant l’adhésion du jury le 20 mars dernier, TopoTop Climbing est devenue l’une des 32 entreprises actuellement accompagnées par GENILEM. La jeune société développe la base de données la plus complète d’Europe pour les informations topographiques dédiées à l’escalade. Son application géolocalise l’utilisateur, lui indique quels sont les sites les plus proches et lui fournit des informations détaillées sur chaque itinéraire équipé de la falaise. Les grimpeurs peuvent ensuite suivre leurs performances en inscrivant leurs efforts sur l’application et partager leurs commentaires et ressentis. Du «pitch contest» au comité de sélection de projets jusqu’aux idées d’avenir, l’entrepreneur Sébastien Wenger témoigne de son parcours de candidat auprès de GENILEM.

Pourquoi avoir créé TopoTop Climbing?

Dans ma pratique de l’escalade, j’ai constaté qu’actuellement 95% des informations n’étaient disponibles que sous forme de livres souvent difficiles à trouver. Avec mon cofondateur Thomas Dupas, nous avons donc développé une application référençant toutes les voies d’escalade existantes par région. Les utilisateurs pourront souscrire à différents abonnements, par mois, par région ou illimité. Nous voulons créer une communauté de passionnés. L’application a une vocation internationale. Dans un premier temps nous allons nous focaliser sur le sud de la France avec la région Provence-Alpes-Côte-D’azur (PACA) puis rapidement nous étendre à la Suisse, l’Italie et l’Espagne. Nous espérons pouvoir proposer une couverture européenne dans les cinq années à venir.

La première étape de sélection concerne le «pitch contest». Quelle expérience en retirez-vous?

C’est un événement exigeant. Il faut arriver à présenter son projet d’entreprise en 3 minutes chrono. J’ai dû m’entraîner pour respecter le temps imparti! Puisqu’il n’y a pas d’espace prévu pour les questions après la présentation, il est absolument nécessaire d’anticiper les interrogations que peut se poser le jury pour y répondre directement dans le pitch.

L’essentiel consiste à rester synthétique, en présentant le problème, la solution qu’on souhaite apporter, les chiffres prévisionnels, etc. Il est surtout primordial de parler du marché. Dans mon cas, je commence par cet aspect puisque l’escalade n’est pas un sport commun, parfois même catégorisé en sport extrême. Pourtant, aujourd’hui le monde compte 73 millions de grimpeurs, et leur nombre augmente de 20% par année, notamment avec la démocratisation des salles d’intérieur en ville. Il y a donc un vrai marché disponible et en croissance.

Comment s’est déroulé le comité de sélection de projet?

Le comité de sélection de projet (CSP) a eu lieu le 20 mars en vidéo-conférence étant donné les mesures de protection sanitaires actuelles: une première dans les 25 d’histoire de GENILEM. C’était une expérience particulière de présenter depuis mon salon! La distance complique la création de liens avec les interlocuteurs, il est plus difficile de capter la discussion et leur attention.

Le CSP se compose de dix minutes de présentation, suivies de dix minutes de questions. Il faut donc être préparé à répondre à chaque interrogation, chaque doute. L’objectif est de montrer que vous connaissez parfaitement votre projet et que vous n’avez rien laissé au hasard.

Vous êtes maintenant officiellement accompagné par GENILEM, quelles sont vos attentes?

Nous sommes très heureux d’avoir obtenu le soutien de GENILEM. Leur programme d’accompagnement représente une plus-value incroyable. Tout d’abord, leur approbation valide l’intérêt de notre projet auprès du public et des investisseurs. Le suivi individuel et les séances de mentorat permettent de développer intelligemment notre entreprise. GENILEM offre également l’accès à un large réseau d’entrepreneurs et de chefs d’entreprises romands, avec lesquels on peut partager, apprendre, collaborer.

La prochaine étape à venir est un «challenge board» organisé par GENILEM (il s’agit d’un conseil consultatif composé d’un parrain, d’un entrepreneur alumni, du coach attitré et d’une personne externe sélectionnés selon le projet). Je me réjouis sincèrement d’être bousculé et d’avoir leurs feedbacks pour progresser. Dès la fin de l’été, l’application sera disponible avec près de 10’000 longueurs d’escalade référencées. Aujourd’hui, nous sommes en recherche de fonds pour continuer cette création de contenus.

Comité de Sélection de Projets